Les scientifiques en parlent

« La Culture Psycho-Sensorielle (C.P.S.) Quertant intéresse directement le cerveau. Elle comble le vide qui sépare la neurophysiologie de la psychothérapie. Elle explique l’origine de nombreux désordres fonctionnels en termes de mauvais fonctionnement des centres nerveux régulateurs situés à la base du cerveau et du tronc cérébral.  Elle permet un examen objectif des causes de ces symptômes et offre un moyen efficace et sans danger de les supprimer. »

« La C.P.S. Quertant permet la régulation des mécanismes physiologiques du système nerveux central, alors que la psychothérapie s’adresse à l’expression psychologique du même système. »

« Ainsi cette nouvelle méthode rendra possible un retour à une vie normale des nombreuses personnes considérées comme grandes névrosées uniquement justiciables d’une psychothérapie. La thérapeutique idéale serait donc de combiner les deux »

 

D.E. DUNLAP

Docteur es Sciences de l’Université de Gottingen (A.F.)

24, av de Grande-Bretagne

Monaco

 

« L’étroite relation qui existe entre les yeux et les centres régulateurs de l’équilibre nerveux (vigilance, affectivité), situés à la base du cerveau, apporte une explication théorique aux bons résultats obtenus.  Il serait très souhaitable en ces temps de fatigue nerveuse, que cette pédagogie du cerveau trouve la place qu’elle mérite dans le cadre des méthodes que l’on peut considérer avec le professeur Sivadon, comme servant à la « rééducation physique des fonctions mentales »…».

 

Docteur Paul CHAUCHARD (1972)

Directeur du Laboratoire de Neuro-Physiologie de l’Excitabilité à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes de Paris

Eude de la C.P.S. QUERTANT 

 

 

 

« Je suis convaincu à mon tour que la Méthode QUERTANT repose sur des bases scientifiques indiscutables d’autant plus que j’ai été le premier avec mon maître ROUSSY que les voies optiques aboutissent non seulement aux corps genouillés et aux tubercules quadrijumeaux mais également par des bandelettes optiques accessoires à l’hypothalamus et au subthalamus qui sont le siège des centres régulateurs supérieurs des fonctions végétatives et des comportements. »

 

Professeur M. MOSINGER (1972)

Membre de la Société de Neurologie de Paris

Etude de la C.P.S. QUERTANT

 

« Une lumineuse intelligence » 

 

« Envoyé en Septembre 1944 à Marseille par le Ministre de la Santé Publique, comme délégué régional à la Famille avec juridiction sur les sept départements du Sud-Est, je ne tardai pas à apprendre par ma secrétaire de Nice, que se trouvait à Cannes un chercheur doublé d'un savant qui traitait par une méthode personnelle les troubles du système nerveux (…).

 

Le souci de l'enfance inadaptée était au premier rang de nos préoccupations et je pensais immédiatement que la collaboration de Georges Quertant, dont on venait de me parler, pourrait nous être des plus utiles.

 

Je lui rendis visite sans retard et je fus aussitôt conquis par la lumineuse intelligence, l'acharnement qu'il mettait à approfondir sans cesse les connaissances étendues dont il faisait preuve, les expériences diverses et remarquablement concluantes auxquelles il se livrait, l'invention, la mise en place d'appareils de sa fabrication qui lui permettaient de mieux déceler la nature des anomalies qui lui étaient soumises et d'y remédier avec efficacité (…).

 

Avec une inlassable patience, enrichissant constamment ses observations, perfectionnant sans arrêt ses expérimentations, obtenant sans cesse de meilleurs résultats dans la remise en bon état de fonctionnement des cellules cérébrales et nerveuses, Georges Quertant, abandonnant le professorat musical, se consacra entièrement à l'élaboration d'une méthode de culture psychosensorielle et de prophylaxie nerveuse, dans la droite ligne de l’enseignement de Claude Bernard (…).

 

Georges Quertant affirmait finalement de la sorte la pleine maîtrise de sa méthode et la foule qui se pressait à son cabinet attestait, avec la réputation dont il jouissait dans le monde médical, l'excellence des résultats obtenus. Il fut nommé Chevalier de la Légion d'Honneur en 1952 à l'ordre de l'Education Nationale au titre de Fondateur du Centre de Culture Psycho-Sensorielle (….). »

 

Jean MARCHAL 

Docteur en Droit

Membre de l’Académie des Sciences Morales et Politiques

Membre du Directoire du C.N.R.S.

 

© 2023 par Conseils Stratégiques. Créé avec Wix.com